S’informer pour céder son entreprise
Portail N°1 d’aide à la cession d’entreprise
Recevoir le guide

Produire un prospectus de vente : le mémorandum d’information

Par Infocession, le 16 juillet 2019

Qu’est-ce qu’un mémorandum d’information ? Qui peut le consulter ? A quoi sert-il ? Que contient-il ?

Qu’est-ce qu’un mémorandum d’information ?

Un mémorandum d’information, aussi appelé prospectus de vente, est un document marketing d’une trentaine à une centaine de pages faisant l’objet d’un travail très approfondi de la banque d’affaires.

Il est rédigé en anglais dès lors que le ciblage révèle de potentiels acquéreurs internationaux.

Un certain nombre d’analyses et réflexions préalables doivent être menées conjointement entre le conseil et le cédant avant de pouvoir construire ce document.

Qui peut le consulter ?

Les candidats acquéreurs retenus, ayant manifesté leur intérêt au cours d’un échange préalable avec l’intermédiaire et signé un accord de confidentialité (aussi appelé NDA ou Non Disclosure Agreement) recevront le mémorandum. Ils auront un délai limité pour, sur cette base et sur la base d’échanges, émettre une lettre d’intention.

À quoi sert-il ?

Le mémorandum d’information traduit l’intérêt stratégique à acquérir la société, révèle ses atouts et justifie son potentiel de croissance. Sans mentionner la valorisation de l’entreprise, il prépare le terrain de la négociation. Sa présentation est tournée de sorte à lever par anticipation les objections des acquéreurs et des banques finançant l’opération.

Recevez le guide de
transmission d'entreprise
Demander le guide

Que contient-il ?

Ce document permet au candidat acquéreur de se projeter dans l’organisation et d’imaginer l’intégration pouvant être menée en vue de réaliser des synergies. Il contient notamment :

  • La présentation de l’entreprise : historique, périmètre de la transaction, organisation.
  • L'analyse du marché : taille, tendances, positionnement concurrentiel.
  • Les produits et services : facteurs différenciant, ventes, saisonnalité.
  • L'opérationnel : marketing, distribution, clientèle type (fidélisation, concentration), fournisseurs (concentration, nature des contrats), R&D, logistique, etc.
  • L'analyse financière : performance historique normalisée et projections futures.
  • Les aspects juridiques, sociaux, organisationnels et IT : effectifs, types de contrats, pyramide des âges, taux de rétention, systèmes d’information utilisés.




Articles en relation