Identifier un fonds de capital-investissement

Tous les fonds français référencés
Notre algorithme identifie les fonds les plus pertinents pour votre entreprise.
Essayer avec Picard Surgelés

Le rôle d’un fonds de capital-investissement

  • Financier : Investir dans la reprise d'une entreprise, en tant qu'actionnaire majoritaire ou minoritaire aux côtés d'une équipe de direction opérationnelle.
  • Stratégique : Se positionner en partenaire de la croissance, en apportant notamment au management des moyens pour réaliser ses projets.
  • Humain : Mettre à profit son réseau d'experts

Les typologies de fonds de capital-investissement

Capital innovation
Capital développement
Capital transmission
Capital retournement
#1

Le capital-investissement pour lancer l'entreprise : le capital-innovation

Le capital-innovation vise à accompagner l'entreprise dans son lancement et le développement de son premier produit : Elle n'est pas encore en activité et ne génère pas de profits. Cet étape de financement mobilise en général quelques centaines de milliers d'euros et le risque pour l'investisseur est élevé. On peut diviser le capital-innovation en 3 sous-catégories :

  • L’Amorçage : Il permet de financer le développement du concept initial.
  • La Création : Le financement est destiné au démarrage de l’activité commerciale et industrielle.
  • La Post-création : L'entreprise est au début de son activité mais n'est pas encore rentable.


#2

Le capital-investissement pour financer la croissance : le capital-développement

Le capital-développement vise à accompagner les entreprises mâtures et dégageant des profits. Elles recherchent des liquidités pour financer leur croissance, par le rachat de concurrents, le rachat de fournisseurs ou clients, l'implantation à l'étranger, le développement de nouveaux produits et services...

Les sommes mobilisées se comptent en millions d'euros et les enjeux sont moins risqués que précédemment. Les fonds intervenants sur ce segment sont en général des professionnels du secteur d'activité concerné.

#3

Le capital-investissement pour céder l'entreprise : le capital-transmission

Le capital-transmission concerne les entreprises matures sur leur marché et générant des profits, mais ne disposant pas de successeur naturel en capacité de les reprendre seul. En général, le repreneur s'adosse à un fonds d'investissement ou à une banque pour reprendre l'entreprise avec l'aide de dette (aussi appelé "LBO", ou Leveraged Buy-Out). Ces opérations se déclinent en plusieurs catégories en fonction de la nature du repreneur :

  • MBO (Management Buy-Out), ou rachat par un ou des managers de l'entreprise.
  • MBI (Management Buy-In), ou rachat par un ou des managers extérieurs à l'entreprise.
  • FBO (Family Buy-Out), ou rachat par des membres de la famille du cédant.
  • OBO (Owner Buy-Out), ou rachat d'une partie du capital du dirigeant par un fonds.
#4

Le capital-investissement pour sauver l'entreprise : le capital-retournement

Le capital-retournement consiste à faire entrer un fonds spécialisé au capital de l'entreprise afin de sauver cette dernière de la faillite. De nombreuses entreprises ont ainsi pu sortir la tête de l'eau et renouer avec les profits et la croissance.

Le capital-retournement ne concerne qu'une infime part des opérations de capital-investissement : en 2018 sur 14,6 milliards d'euros investis en capital-investissement, seulement 26 M€ ont concerné des opérations de capital-retournement.