S’informer pour céder son entreprise
Portail N°1 d’aide à la cession d’entreprise
Recevoir le guide

Comment appréhender la valeur de son entreprise ?

Par Infocession, le 17 juillet 2019

Quelles méthodes employer pour évaluer son entreprise ? Comment établir une fourchette indicative de valeur ?

Méthode des comparables

La valeur de mon entreprise est définie par comparaison avec celle de sociétés semblables.

Il s’agit de collationner les valeurs d’entreprises (« VE ») de sociétés présentant des caractéristiques semblables, d’en extraire des ratios (ex : VE/CA; VE/EBE) et retenir le ratio médian à appliquer à votre société.

Cette méthode est la plus utilisée pour des sociétés stables et matures, à condition de disposer d’informations sur des transactions similaires récentes.

Méthode des Discounted Cash Flows (DCF)

La valeur de mon entreprise est définie par les flux de trésorerie qu’elle générera dans le futur.

Il s’agit d’actualiser les flux de trésorerie futurs de l’entreprise. Cela requiert d’établir au préalable un business plan de l’entreprise et de déterminer un taux d’actualisation.

Cette méthode est utilisée aussi bien pour des sociétés stables que des sociétés en forte croissance.

Méthode de l’actif net réévalué

Cette méthode consiste en une analyse patrimoniale de la valeur de l’entreprise en déterminant la valeur réelle de ses actifs.

Cette approche, très comptable et patrimoniale, est inadaptée pour les sociétés ayant développé un fonds de commerce ou encore une marque et tous autres actifs ne figurant pas au bilan. C'est pourquoi l'usage de cette méthode se cantonne le plus souvent aux sociétés de type foncières ou Holdings pures.

Quelle différence entre valeur d’entreprise et valeur des titres ?

Comme dans l’évaluation d’un bien immobilier, la valeur d’une entreprise ne dépend pas des dettes qui y sont rattachées. En revanche, la valeur des titres est le montant auquel peut prétendre l’actionnaire après déduction des dettes financières et/ou ajout de la trésorerie.

De la valeur au prix

La fourchette de valeur issue de l’évaluation ne constitue qu’une base de discussion entre acquéreur et vendeur. L’existence d’un marché et la capacité du conseil à générer de l’intérêt pour l’entreprise détermineront le prix. Celui-ci fait souvent l'objet d'un fixe et d'un complément variable.

UNE ÉVALUATION REQUIERT UNE ANALYSE APPROFONDIE POUR DÉTERMINER :
  • Le périmètre à évaluer en présence de filiales et/ou de participations
  • Les retraitements quantitatifs (EBE normatif, dette nette ajustée)
  • L'appréciation des actifs immatériels (marques, brevets, clientèle, etc.)
  • L'appréciation des facteurs de risques (autonomie de l’entreprise avec un dirigeant sortant ; concentration clients et fournisseurs ; ruptures technologiques prévisibles, etc.).

Articles en relation